Facebook a développé des IA pour aider les hôpitaux dans la lutte contre la Covid-19

Le réseau social de Mark Zuckerberg a développé plusieurs modèles d’intelligences artificielles capables d’aider les hôpitaux à prévoir s’ils auront suffisamment de ressources pour soigner les malades du coronavirus.

Facebook vient d’annoncer avoir développé plusieurs modèles d’intelligence artificielle pour aider les médecins à prévoir la quantité de ressources dont ils auront besoin pour soigner les patients atteints du Covid-19.
Développées en partenariat avec l’Université Langone Health de New York, la première, basée sur des radiographies pulmonaires, et la deuxième, qui s’appuie sur d’autres types de radios, pourraient permettre aux hôpitaux de savoir si l’état d’un patient touché par le coronavirus peut empirer.
La troisième intelligence artificielle permet, quant à elle, de prévoir la quantité d’oxygène supplémentaire dont un malade pourrait avoir besoin.

Jusqu’à maintenant, ces modèles d’intelligence artificielle ont supplanté les prédictions des humains quand il s’agissait de dresser des estimations, jusqu’à quatre jours à l’avance, de la quantité de ressources nécessaires pour un malade admis en soins intensifs.
D’après les employés de Facebook, à l’origine de ces IA, les prévisions obtenues pourraient aider les médecins à mieux gérer leurs ressources, notamment en oxygène, mais aussi ne pas renvoyer les malades chez eux trop tôt.

L’aide apportée par des entreprises de la Tech comme Facebook pourrait s’avérer salvatrice au moment même où le nombre de malades ne cesse d’augmenter dans le monde, et où plusieurs variantes plus virulentes du Covid-19 semblent commencer à propager un peu partout autour du globe. En octobre dernier, Nvidia et plusieurs hôpitaux américains avaient annoncé avoir développé une IA capable de déterminer si un patient aurait prochainement besoin d’une assistance respiratoire. Un bon moyen de mieux planifier les besoins et l’attribution des lits équipés.

Source : Cnet

blank
blank
blank
blank
blank
blank
blank
blank
blank
blank
blank
blank
blank
blank
blank
blank
blank
blank
blank
blank